Tarte légère aux topinambours, au jambon cru et à la mozzarella.

Salut les poussins,

Vous ne le savez peut-être pas mais l’Homme et moi n’avons pas de jardin attenant à notre maison. Par contre, nous avons un magnifique et énorme potager à 300m de la maison, ce qui ravit les enfants pour pouvoir courir, vivre au grand air et jardiner pendant que l’Homme et moi (enfin surtout l’Homme, moi je plante les graines, je cueille, je coupe, j’arrache quelques mauvaises herbes, je sème des fleurs sauvages.. les trucs légers quoi.) J’avais quand même envie de partager ça avec vous alors voici un petit pêle-mêle de photos de l’année passée:

potager

L’image faite est plutôt moche mais bon, l’important c’est ce qu’on y voit. De mars à janvier, je n’achète plus aucun légumes et encore, si j’achète certains c’est parce que notre serre s’était envolée (et est remplacée donc à nous les salades pour cette fin d’hiver!) mais sinon on pourrait encore tenir des semaines, j’ai des légumes congelés, une centaine de litres de soupes stérilisées, des dizaines de pots de pesto de légumes, des légumes secs (haricots borlotti, géants..) et voilà. Meilleure décision de toute notre vie.

Bref, j’avais besoin de vous partager ce petit pan de notre vie pour vous présenter une recette aujourd’hui, une jolie tarte légère aux topinambours, au jambon cru et à la mozzarella, une énième recette trouvée sur Pinterest et refaite à ma manière. Nous avons laissé les topinambours en terre où ils se conservent naturellement. En retirant un plan normal, l’Homme a sorti des dizaines et des dizaines de topinambours.. d’où cette recette pour changer un peu des classiques purées/soupes.

Tarte légère aux topinambours et à la mozzarella:

Les ingrédients:

– 1 pâte brisée faite maison (ou si tu as la flemme une pâte brisée ou feuilletée du commerce. Recette de la pâte brisée maison, 2 minutes chrono avec un robot: 250g de farine mélangée à 125gr de beurre. On mélange. On ajoute entre 100 et 120g d’eau, on fait tourner avec le crochet à pétrin 2 minutes.

– Quelques topinambours

– Une boule de mozzarella

– Quelques tranches de jambon cru, de jambon cuit, de lardons.. ce que vous avez dans le frigo

Commentquonfait?

Tu te doutes, vu la liste des ingrédients, que la recette va être d’une simplicité enfantine. En premier, allumer le four à 180°.

Ensuite, pour commencer, tu étales ta pâte et tu la places dans un moule, c’est plus pratique. (Avec un papier sulfurisé si c’est en métal, avec rien du tout si tu le fais dans un moule en silicone)

Tu épluches quelques topinambours, je ne peux pas donner de nombres ou de poids puisque tout dépend de la taille de vos topinambours, de la taille de votre moule.. Coupez-les de manière vraiment fine pour qu’ils cuisent rapidement. (Avec un beau couteau c’est mieux, avec un robot qui peut émincer c’est plus rapide, avec une mandoline c’est sympa mais super dangereux.) Tu étales au fur et à mesure de la pâte de manière à ne rien gaspiller.

Ensuite, le jambon cru/cuit/lardons, peu importe la bidoche que tu souhaites mettre dessus. Tu peux aussi bien ne pas en mettre si tu n’en as pas envie, ça doit être bon aussi mais moins goûtu.

Pour finir, la mozzarella coupée en toute fine tranche et bien étalée uniformément partout. On finit par saler et poivrer, le classique.

Niveau cuisson c’est entre 20 et 30 minutes selon le four. A surveiller à partir de 20 minutes, n’hésitez pas à piquer dans un topinambour pour voir la cuisson. (D’où l’intérêt de les avoir coupés fins!)

A la fin, on a une délicieuse tarte qui plaît aux petits comme aux grands, on sent juste un petit-arrière goût d’artichaut, c’est magnifique!

J’espère que la recette vous plaira et que vous la testerez, des bisous!

Publicités

Le Blondie ou le Cookie géant pour les fainéants.

Salut les poussins,

Je sais, ça fait des mois que je ne suis plus passée par ici. Néanmoins, mon blog est toujours là, il s’était juste fait.. tout petit. Comme moi! Je suis passée par quelques mauvaises passes, notamment des gros problèmes de santé. Rien n’est fini mais j’ai décidé de reprendre ma vie en main, lectures et blogosphère en premier car ce sont deux choses qui comptent réellement pour moi.

Pour recommencer en douceur ici, j’ai eu envie de vous partager une chouette recette trouvée sur le site de Cuisine actuelle, remixée à ma sauce bien évidemment. J’avais une folle envie de cookie sauf que je n’ai jamais trouvé de recette qui me convienne réellement. En plus, j’avais la flemme, je venais de faire un magnifique stoemp aux choux de Bruxelles pour les nains (ils adorent, zéro torture promis, fait en plus avec les pommes de terre et les choux de Bruxelles de notre potager) et faire des biscuits individuels me semblait un peu fastidieux. En fouillant un peu sur Pinterest (je vous conseille d’ailleurs d’aller régulièrement sur ma page, j’y enregistre des milliers de liens de cuisine, d’activités pour les nains, toussa toussa) j’ai trouvé ce fameux truc plutôt alléchant. Alors voici la recette du Blondie, un cookie géant pour les fainéants, comme moi.

28424584_10216109744593572_1888491121078635136_o

Les ingrédients:

140gr de farine

100gr de chocolat

125gr de beurre mou

60gr de sucre roux (ou, si comme moi vous n’en avez pas sous la main, la cassonade fonctionne très bien)

40gr de sucre

1 oeuf

1 cuillère à café d’extrait de vanille (fait maison pour moi avec du rhum et des gousses utilisées oubliés dans un pot dans une armoire fermée)

 

Commentquonfait?

C’est très simple.

D’abord, allumer le four à 180°.

Dans un robot/kitchenaid.thermomix/cook expert ou à la main pour les plus courageux, on mélange vivement le beurre et les sucres. On ajoute ensuite la farine, l’oeuf et l’extrait de vanille. Pour finir, on ajoute le chocolat. (Soit tu as des pépites et t’es tranquille, soit tu es comme moi et tu es plutôt du genre à avoir dix plaquettes de chocolat noir pour cuisiner alors tu coupes au couteau ou tu mixes un coup et c’est bon.)

N.B. Dans la vraie recette, il dise de mettre 3/4 du chocolat dans la pâte et 1/4 parsemé dessus. Après test, je le déconseille, tout simplement parce que le chocolat n’a pas le temps de fondre et tend plutôt à cramer, ce qui est moins bon. Après, tu fais ce que tu veux mais je pense que le goût sera meilleur avec tout dedans.

Une fois le mélange bien amalgamé, tu étales difficilement le tout dans un moule, rond c’est mieux. J’ai fait ça dans un moule de 22cm de diamètre, évite un plus grand car il n’y aura pas assez de pâte. Ou alors tu te la joues super-gourmand et tu doubles la recette.

Pour finir, c’est parti pour 30 minutes de cuisson. Comme dit monsieur-le-prof-de-cuisine-mon-mari: quand c’est noir, c’est trop cuit. Sinon, tu le surveilles parce que c’est un gâteau peu profond qui cuit assez vite. Si jamais tu vois qu’il colore trop, un petit bout d’aluminium dessus pour le protéger.

Et on déguste!

C’est croustillant sur les côtés, moelleux au milieu.. et ça a le goût d’un bon cookie.

J’espère que vous le testerez et qu’il vous plaira. N’hésitez pas à me faire partager si vous le testez ou à me le jeter à la tête si ce n’est pas bon.

Des bisous!

Atelier Montessori: Les perles d’eau.

Salut les poulets,

S’il y a un truc que j’adore c’est Pinterest. Avant de dormir, pendant que l’Homme ronflote à côté de moi (je t’aime l’Homme!) je fais un tour sur le site et j’enregistre une tonne d’idées que je ne concrétiserai sans doute jamais.. mais pour certaines je fais des efforts!

L’atelier des perles d’eau qu’on voit un peu partout quand on tape « Montessori » me faisait de l’œil depuis une éternité. On pourrait penser que vu l’âge de mes nains ça serait dépassé mais pas du tout! L’entraînement en motricité fine plaît aussi aux grands.. enfin, c’est surtout de chipoter avec des matières bizarres qui était rigolo pour eux mais l’entraînement était tout de même là, bon pour le petit qui en est au début du graphisme et bon pour le grand qui commence à vraiment écrire en attaché!

Petite explication: les perles d’eau sont utilisées en décoration, notamment dans des vases. Elles s’achètent déshydratées et il suffit de les mettre dans de l’eau pendant quelques heures pour les faire gonfler. Après utilisation, elles restent grosses pendant quelques jours puis reprennent leur taille normale. Pour les acheter, j’imagine qu’on peut en trouver chez les fleuristes ou dans certaines grandes surfaces. Le plus facile reste bien sûr Amazon et le moins cher Aliexpress, ce que j’ai choisi. (Parce que je n’étais pas pressée et que je n’avais pas envie de commander pour 25€ sur Amazon pour avoir la livraison gratuite.) Pour 3000 perles, j’en ai eu pour 3,31€ exactement.

L’usage maintenant. Tout d’abord, la découverte qui est déjà juste dingue pour les nains. Je les aies sorties comme une petite expérience à faire: on les a mises dans l’eau et on les a oubliées pendant 3h. Une fois revenus, les perles étaient devenues « géantes » et on s’est lancés, par le toucher d’abord. C’est une sensation plutôt incroyable, c’est tout doux et on a l’impression qu’elles sont mouillées mais pas du tout! Elles sont molles mais ne s’écrasent pas totalement. Elles rebondissent par terre et se cassent en petits morceaux si on s’assoit dessus. (Testé par le sixans.)

Après, on joue! J’ai sorti une tonne de trucs qu’on utilise dans la vie de tous les jours et je les ai laissés jouer comme ils en avaient envie. Je leur ai donné des bols, des pichets, des entonnoirs, des petites cuillères, des cuillères de bébés, des cuillères à glace, des cuillères à thé, des tamis, des pinces à épiler en plastique.. et ils ont joué comme des dingues. Ils ont transvasé, touché, séparé par couleurs.. ça a l’air de rien comme ça mais franchement ils se sont amusés comme des petits fous. Voici des photos pour vous donner une idée:

img_5006 img_4993img_4981img_4992img_4989img_5009img_5003

Et voilà! Rien de bien transcendant mais vraiment rigolo et bon pour les petites mains!

Des bisous!